Accueil > Médias > Archives > 2011-2012 > Si le patro m’était conté > Avant première : si le Patro m’était conté

Avant première : si le Patro m’était conté

JPEG - 35.3 ko

À propos du média

Description

Publié le : jeudi 27 décembre 2012

Les auteurs :

C’est devant une cinquantaine de personnes, qu’a été présenté, vendredi soir, le montage vidéo : « Sile patro m’était conté ». C’est un projet qui germait depuis quelques années et qui apu se réaliser grâce à Hubert Congard et à Christophe Walle, celui-ci en tant que stagiaire de l’IUT carrière sociale.

Une succession de témoignages

Ce montage vidéo d’une heure sur l’histoire du patro concerne essentiellement la période de 1937 à 1972. C’est une succession de témoignages d’acteurs du patro autour de Jean Nédélec, secrétaire général du patro de 1953 à 1963, aujourd’hui âgé de presque 93ans. Dans cette vidéo, chacun a raconté ce qu’il a vécu depuis l’origine en 1937, avec l’Usoq (Union sportive ouvrière quilbignonnaise) devenue, en 1938, l’Usolq (le mot laïque y est ajouté, traduisant les liens et l’engagement que le club entend développer avec le mouvement laïque). En 1945, c’est la fusion avec le patronage : l’entité prend alors le nom de Stade quilbignonnais. La vidéo évoque largement le rôle de Jean Le Gouill, l’un des principaux fondateurs de ces associations qui fut à l’origine de la fusion. C’est en 1973 qu’il est décidé de donner au patro le nom de Jean-Le Gouill. Depuis, que de chemin parcouru pour le PL Le Gouill-Stade quilbignonnais, qui compte 750 adhérents. Cette vidéo évoque l’importance des patronages laïques et leurs rapports avec le mouvement ouvrier et le mouvement laïque, ces deux grands courants qui font encore actuellement leur richesse et leur spécificité.

Statistiques

19 vues

Intégrer ce média

  • Prévisualiser le rendu

Vos commentaires

Poster votre message

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Rechercher

Recherche avancée